Ceremonie_06
Contrairement à l’image romantique le fer à marquer n’est pas appliqué lorsqu’il est porté au rouge ! La température en serait bien trop intense et pourrait entraîner de profondes et dangereuses lésions ainsi qu’un marquage inesthétique.
La température du fer doit être ajustée pour cautériser l’épiderme et le derme sans atteindre de tissu musculaire ou osseux. L’épiderme de la partie choisie par Sôphia pour son marquage, le cou, est extrêmement fin, la température du fer doit donc être très mesurée par rapport à d’autres endroits où la peau est plus épaisse. Ici, le fer à marquer en bronze est porté à température idéale au-dessus d’une flamme à l’alcool. Il faut éviter une flamme trop oxydante qui pourrait endommager le fer. Il faut également éviter la formation d’oxydes ou de scories qui pourraient s’incruster dans la plaie et compliquer la cicatrisation. L’idéal étant de chauffer le fer par le manche en évitant de porter la flamme sur la platine pour ne pas en altérer sa surface polie comme un miroir.

IMPORTANT : Ceci est un extrait et un aperçu de la procédure de marquage. Les informations données ne sont pas suffisantes pour réaliser dans les meilleures conditions un branding de qualité. Une notice complète des conseils d’utilisation est fournie avec chacun de nos fers.